Expo Raoul Dufy

Alors que le mois de Septembre s’achève et nous fait gentiment glisser vers l’automne , je vous propose une expo toute en couleur et légèreté pour garder un peu de soleil dans la tête.

dufy

Cet été et encore jusqu’au 3 novembre le Musée Hyacinthe Rigaud vous propose une exposition sur les dix années que Raoul Dufy a passé  à Perpignan

Comme à son habitude le peintre nous embarque dans des  toiles légères et colorées.

Une invitation à poursuivre la saison estivale et les balades encore un peu.

Je vous y retrouve pour des visites commentées les  10 et 27 octobre à 16h00 pour une visite commentée adulte. Ainsi que les 3 et 4 novembre à 11h00.

Puis les 23 et 30 octobre à 15h00 pour une visite familiale adaptée aux enfants.

La console de Raoul Dufy, dans son atelier de Perpignan

A bientôt

Balade Andalouse

Cette année j’ai eu la chance de partir en Andalousie pour accompagné un groupe pour l’agence EVAS VOYAGES.

9  jours sous le soleil d’ Andalousie, et un soleil écrasant car même si on s’attendait à de fortes chaleurs nous avons eu droit à un épisode caniculaire…..mais malgré la chaleur ça n’enlève en rien la beauté des lieux et des paysages.

Le groupe très sympa venait de l’Aude, un département que je connais bien, du coup on s’est trouvé des points communs.

gpe andal

Bien que nous venions tous d’une région proche de la frontière espagnole, il faut dans un premier temps avaler les kilomètres vers le sud en longeant la Méditerranée.

Mais dès le deuxième jours les visites ont commencées par Elche. Ville connue pour être la plus grande palmeraie d’Europe avec plus de 200 000 palmiers. Nous nous sommes concentré sur le « Jardin du Curé ».

Une « huerta », ancienne parcelle appartenant à un curé José Castano  qui fut petit à petit transformé en havre de paix où les espèces de palmiers mais aussi de cactus et autres végétaux  font de cet endroit un très agréable lieu de promenade. Et on y croise des paons qui font leur spectacle. Enfin de loin car lorsqu’on s’en approche…..

Le clou du spectacle de ce jardin est le palmier impérial, un tronc mère et huit troncs enfants.

 

Ensuite nous avons continué notre route vers Grenade et après une soirée Flamenco et un tour dans le centre ville nous avons visité  l’Alhambra. On a beau connaitre cet endroit, l’émerveillement est toujours au rendez vous.

La richesse des décors de stucs, de marqueteries,  de faïences.  pas un seul mètre carré n’a été oublié. C’est grandiose de voir ces palais du XIV eme  heureusement sauvés.

 

Il ne me reste plus qu’a lire un de ces jours les Contes de l’Alhambra de Washington Hirving, je vous dirai ce que j’en pense dans la rubrique «  bibliotheque ».

Le lendemain nous avons poursuivi par la visite de Ronda situé sur un vaste plateau coupé en deux par le profond ravin du Guadalevin et son pont neuf, mais aussi ses arènes qui ont vu naître la tauromachie moderne.

Ronda fait parti des village blancs, le premier pour nous… ensuite nous avons visité sous un soleil de plomb un nouvelle fois, le village d’Arcos de la Fontera.

 

 

Notre chemin nous a ensuite emmené dans la province de Cadiz, à Puerto de Santa Maria ou nous nous sommes posés quelques jours dans un ancien monastère transformé en hôtel. Bien qu’un peu labyrinthique nous étions dans la ville et proche des autres villes alentours

 

Du coup le lendemain nous sommes partis à Jerez de la Frontera, ville assez cossue qui accueille « l’école royale d’art équestre ». Cette visite a été une belle surprise car nous avons pu voir toutes les installations mais aussi les entraînements. Apres un chouette menu tapas nous avons fait un tour vers la vieille ville, avant de partir visiter Puerto Santa Maria.

 

Ensuite le jour suivant nous avons visiter Cadiz puis Vejer.  Vejer est un village blanc probablement celui que j’ai préféré. Il mérite amplement son titre de  » Plus beau village d’Espagne »

 

Enfin nous sommes allés à Medina Sidonia, un autre village blanc un peu plus dans les terres ce qui nous a permis de voir des taureaux de combats dans les élevages.

Puis nous sommes allés à Séville, la déjà on change de taille et d’atmosphère. Cette grande ville possède des merveilles d’architectures, la cathédrale, la place d’Espagne, l’Alcazar qui bien que plus petit que celui de Grenade, il n’a rien à lui envier.

 

Et puis elle possèdes aussi dans son centre historique des coins plus intimes, de places en placettes c’est l’occasion de se familiariser avec des détails comme les faïences, les grilles en fer forges. Surtout dans le quartier de Santa Cruz que l’on pourrai arpenter pendant des heures à la recherche d’un coin surprise.

 

Enfin la dernière journée nous visitons Cordoue qui a toujours était mon coup de cœur Andalou. Avec ses ruelles, ses patios, ses pots de fleurs bleus et la mosquée cathédrale, à voir au moins une fois dans sa vie. Et symbole du respect des croyances et du savoir faire.

 

 

Enfin après toutes ces belles visites  nous avons retraversé toute l’Espagne pour revenir chez nous.

Je remercie tous les guides locaux pour leur accueil et leur professionnalisme mais aussi le groupe pour leur gentillesse et leur bonne humeur.  J ai adoré ce séjour qui m’a permis de découvrir de nouveaux coins que je n’avais jamais visité et j’espère pouvoir repartir très vite. Hasta luego!

Echapée Italienne

Ou plutôt nord italienne. L’Italie est un pays où je vais souvent pour le travail. Depuis plus de 10 ans je vais plutôt vers Florence, Rome et Naples avec des scolaire via l’association culturelle Thalassa. Mais je ne connaissais absolument pas le nord, c’est donc en amoureux que nous avons fait ces découvertes.

Un séjour en étapes.

La première Milan.

En voyageant en novembre il faut faire avec les jours qui raccourcissent donc le premier jour suite à notre arrivée  notre but principal a été de trouvé un resto sympa. Depuis pas mal de temps on voyage en appartement ce qui laisse pas mal de liberté et fait faire quelques économies notamment sur les petits dej. Mais pour le premier soir on a dégoté un resto sympa ou je garde un très bon souvenir de polenta au lard!

Bref le lendemain  nous étions prêt pour de longues heures de balades On a pris un tram  (il y en a beaucoup dans la ville) pour traversé la ville en direction du quartier des Navigli, quartier ou se trouve des canaux mais malheureusement à secs en cette saison. Ça nous a pas mal déçu. On a continué vers le centre historique pour enfin arrivé sur la place du Duomo.

KODAK Digital Still Camera
Duomo de Milan

Le Duomo (la cathédrale) est magnifique, le genre de bâtiment qui arrache un « wahou »d’admiration ou un  » ha quand même ». Cette cathédrale est une véritable dentelle de pierre, bordée par une immense place qui la met très bien en valeur.

Ce qui est sympa c ‘est qu’on peut monter sur les toits au milieu des pinacles et statues. On a fait la version sportive par les escaliers ( nos mollets s ‘en sont souvenus quelques jours) mais il existe la version ascenseur. Bien sur tout ceci est payant mais le billet cumulatif permet de faire le toit, la cathédrale, la zone archéologique souterraine et le musée du Duomo. Si on fait tout on rentabilise le billet

KODAK Digital Still Camera
Toit du Duomo

Juste à coté donnant sur la place la galerie Victor Emmanuel II. J’adore ces architectures de fer et de verre. Les boutiques à  l’intérieur sont magnifiques, Milan est bien une ville riche où la mode est très présente.

Le deuxième jour , toujours à Milan on a explore le quartier de Brera avec son palais, son jardin botanique et son observatoire. Ensuite on pousse vers le château Sforza et son grand parc aux couleurs automnales. Un petit tour en tram et nous voici de nouveau au cœur de la ville, nous en profitons pour voir le musée du Duomo que l ‘on avait pas fait la veille.

Puis on part vers le « quadrilatère d’or » le quartier super chic++++ de Milan c’est beau pour les yeux….

Apres un passage à l’appart pour faire plaisirs à nos jambes on explore le quartier autour de notre logement? Autour de deux des gares de la ville on retrouve un quartier en pleine mutation, où poussent des grands immeubles d’acier et de verre. Au final c’est le quartier que l’on a préféré dans la ville.

20161109_164924 20161110_165758 20161110_181002

Le jour suivant on se lève tôt car on part en train à Vérone. C’est notre deuxième étape.

Le train est très pratique en seulement deux heures et un tarif tout à fait abordable on rejoint la ville de Vérone. Apres avoir laissé nos bagages au B&B on part à la découverte de la ville, tout prés de chez nous les arènes.

On opte pour le » pass visite 24h » ( 24h à partir de la première validation) Du coup on rentrera dans des endroits pour lesquels on aurai peut être pas payer l’entrée.

Donc on visite les arènes, il pleuviote et le temps est bien gris heureusement ça s’arrêtera rapidement!

KODAK Digital Still Camera
Arènes de Vérone

Ensuite nous sommes allés à la maison de Juliette et oui Romeo et Juliette les amants de Vérone

Puis on va à la place de l’Erbe puis celle de la République et on termine au château.

Le lendemain le soleil est complètement revenu on traverse l’Adige pour nous rendre au théâtre Romain, de là, la vue est exceptionnelle.

L’après-midi, après avoir loué une voiture nous partons vers le Lac de Garde où nous découvrons Sirmione à la tombée du jour.

Le lendemain nous partons faire le grand tour du lac en nous arrêtant par ci par la.

Enfin dernière étape de notre périple et non des moindres Venise.

On arrive un peut tard sur la ville que nous avons rejoint depuis Vérone par le train. Cela nous laisse le temps de faire un tour en vaporetto et de remonter le grand canal une fois de plus à la nuit tombée mais par soir de grande lune.

Le lendemain comme il fait super beau on en profite pour faire les îles de la lagune. Murano et ses verreries, Burano un véritable arc en ciel qui en fera l’endroit que nous préférerons de tout le séjour et Torcello la belle endormie.

Le dernier jour on en profite pour explorer Venise et ses grand sites comme la place Saint Marc, La Fenice, le Rialto……

Voila de quoi conclure en beauté ce séjour Italien.

La découverte de Venise est asser déconcertante elle ne ressemble effectivement à aucune autre. Burano est une vrai petite pépite de couleur et Vérone une vrai belle découverte.

 

Un autre point de vue…

Celui depuis la mer.

Nous avons la chance d’avoir un beau littoral, une longue côte sablonneuse et les belles criques et plages de la Cote Vermeille.

Dans ce petit bout au fin fond de la France certaines criques plus grandes que les autres abritent des villages bien connus comme Banyuls sur mer et Collioure.

En ces jours de forte chaleur il y est aussi bien agréable de découvrir la côte par la mer.

KODAK Digital Still Camera

Bien que ce jour là le temps était brumeux, on en a pu profiter de l’air frais de la mer, c’était trop bien! Tout le monde s’est régalé!

KODAK Digital Still Camera
Collioure

Après avoir navigué un moment et avant de rentrer au port on a pu profiter d’un moment apéro à l’entrée de la baie de Collioure. Le calme de la côte  et le coucher de soleil, magique ( c est toujours beau un coucher de soleil n’importe où que l on soit)

Bref un moment super sympa pour finir l’été en beauté.

Merci à l’équipage du Ciao Catamaran, à refaire assurement!

 

 

 

Echapée Portugaise

Comme chaque année à la même période je m’en vais découvrir un nouveau pays, un ailleurs. De quoi voir autre chose , se changer les idées. Cette année nous avons choisi le Portugal. Difficile de passer à coté en ce moment tellement ce pays est à la mode. Et à juste titre car c’est très beau.

Nous sommes partis 10 jours et grâce à notre voiture de location, parcouru pas mal de kilomètres pour faire de belles balades.

Dès notre arrivée à l’aéroport de Lisbonne nous avons filé vers Sintra.  A seulement 25 km de la capitale dans un massif montagneux, on a découvert une charmante ville avec de belles demeures et palais.

On avait fait le choix ( judicieux car superbe) d’une chambre d’hôtes un peu excentrée du centre ville très animée en journée.

 

Nous avons visité deux superbes propriétés,  entendons par propriété  palais et gigantesque parc dans Sintra même. Mais il y en a encore d’autres à voir. Peut être pour une prochaine escapade.

Le Palais da Pena, bizarrerie royale dressé au sommet du massif de Sintra, avec ses couleurs vives et chatoyantes, qui lui donne l’impression d’un gros gâteau en sucre ou d’un immense bonbon gélifié.

 

Quinta Da Regaleira; ce domaine est dans le centre de la ville, (mieux vaut s’y rendre à pied, car pas de parking…).Ce lieux est vraiment fantastique, une maison plus que bourgeoise dans un style neo-gotico-rococo-baroco et un parc avec des puits initiatiques, des souterrains ( lampe torche obligatoire) des labyrinthes. Trop biennnn…..!!!

Ce massif  très proche de la mer, cache une très joli côte.

Le  cap le plus à l’ouest du continent; Cabo de Roca, des plages superbes aux pieds de falaises vertigineuses comme celle d’Ursa, ou des petits village de pécheurs comme Azahnas do Mar.

Ensuite nous sommes partis vers le centre du pays. Quelques heures de route nous emmènent vers Evorà. Nous sommes maintenant dans la région de l’Alentejo. Evorà est une belle  petite ville qui se trouve au milieu de grandes étendues agricoles, qui renferme de beaux monuments à l’intérieur de ses remparts , une belle cathédrale ( c’est chouette de monter sur son toit), un couvent avec une chapelle des os (décevant à mettre dans la catégorie attrape touriste….) et des vestiges romains.

Apres une nuit à Evorà on a mis le cap vers l’Algarve; plein sud et nous sommes passé par Beja. Mignon mais sans plus, en tout cas à mon avis.

Puis toujours plus au sud nous nous sommes arrêté à Mértola, que l’on a adoré. Le village s’étire le long de la Guadiana, ce fleuve qui sert plus ou moins de frontière entre l’Espagne et le Portugal.

Très  anciennement peuplé on retrouve des vestiges de différentes périodes, une ancienne mosquée transformée en église, un château médiéval, des remparts, une zone archéologique…c’est vraiment une halte à faire. Nous sommes toujours dans l’Alentejo mais on va pas tarder à arriver en Algarve.

Notre premier point de chute dans le sud c’est Tavira, ou nous passons une nuit.

Ensuite après avoir visité Tavira nous continuons le long de la cote en découvrant de belles plages comme du coté de Corvoeiro.

 

On longera ainsi tout le sud du pays d’Est en Ouest en profitant de la douceur du climat  ce qui à mi novembre est toujours bon à prendre. Notre périple en Algarve s’achève à la pointe de Sagres au sud ouest du pays. Ce lieu est  bien connu des surfeurs et des amateurs de coucher de soleil.

Nous avons consacré nos deux derniers jours de vacances à découvrir Lisbonne. Ville dont on parle énormément en ce moment, et qui est en pleine mutation.

La ville est construite le long du Tage, sur 7 collines ( et oui comme à Rome) du coup on a utilisé tous les moyens de transports possibles afin de nous faciliter la vie, Trams, ascenseurs, funiculaires…En deux jours on a eut le temps de voir les principaux quartiers et monuments; et de goûter aux très très fameux Pasteis de Belem, qui vont être mon prochain défit culinaire. ( affaire à suivre sur le blog bien sur!)

On était pas très pressé de rentrer à la maison tellement les vacances étaient sympa et surtout on a encore plus envie d’y retourner ( non pas que pour les gâteaux… quoique!) pour faire le nord du pays.