Balade Andalouse

Cette année j’ai eu la chance de partir en Andalousie pour accompagné un groupe pour l’agence EVAS VOYAGES.

9  jours sous le soleil d’ Andalousie, et un soleil écrasant car même si on s’attendait à de fortes chaleurs nous avons eu droit à un épisode caniculaire…..mais malgré la chaleur ça n’enlève en rien la beauté des lieux et des paysages.

Le groupe très sympa venait de l’Aude, un département que je connais bien, du coup on s’est trouvé des points communs.

gpe andal

Bien que nous venions tous d’une région proche de la frontière espagnole, il faut dans un premier temps avaler les kilomètres vers le sud en longeant la Méditerranée.

Mais dès le deuxième jours les visites ont commencées par Elche. Ville connue pour être la plus grande palmeraie d’Europe avec plus de 200 000 palmiers. Nous nous sommes concentré sur le « Jardin du Curé ».

Une « huerta », ancienne parcelle appartenant à un curé José Castano  qui fut petit à petit transformé en havre de paix où les espèces de palmiers mais aussi de cactus et autres végétaux  font de cet endroit un très agréable lieu de promenade. Et on y croise des paons qui font leur spectacle. Enfin de loin car lorsqu’on s’en approche…..

Le clou du spectacle de ce jardin est le palmier impérial, un tronc mère et huit troncs enfants.

 

Ensuite nous avons continué notre route vers Grenade et après une soirée Flamenco et un tour dans le centre ville nous avons visité  l’Alhambra. On a beau connaitre cet endroit, l’émerveillement est toujours au rendez vous.

La richesse des décors de stucs, de marqueteries,  de faïences.  pas un seul mètre carré n’a été oublié. C’est grandiose de voir ces palais du XIV eme  heureusement sauvés.

 

Il ne me reste plus qu’a lire un de ces jours les Contes de l’Alhambra de Washington Hirving, je vous dirai ce que j’en pense dans la rubrique «  bibliotheque ».

Le lendemain nous avons poursuivi par la visite de Ronda situé sur un vaste plateau coupé en deux par le profond ravin du Guadalevin et son pont neuf, mais aussi ses arènes qui ont vu naître la tauromachie moderne.

Ronda fait parti des village blancs, le premier pour nous… ensuite nous avons visité sous un soleil de plomb un nouvelle fois, le village d’Arcos de la Fontera.

 

 

Notre chemin nous a ensuite emmené dans la province de Cadiz, à Puerto de Santa Maria ou nous nous sommes posés quelques jours dans un ancien monastère transformé en hôtel. Bien qu’un peu labyrinthique nous étions dans la ville et proche des autres villes alentours

 

Du coup le lendemain nous sommes partis à Jerez de la Frontera, ville assez cossue qui accueille « l’école royale d’art équestre ». Cette visite a été une belle surprise car nous avons pu voir toutes les installations mais aussi les entraînements. Apres un chouette menu tapas nous avons fait un tour vers la vieille ville, avant de partir visiter Puerto Santa Maria.

 

Ensuite le jour suivant nous avons visiter Cadiz puis Vejer.  Vejer est un village blanc probablement celui que j’ai préféré. Il mérite amplement son titre de  » Plus beau village d’Espagne »

 

Enfin nous sommes allés à Medina Sidonia, un autre village blanc un peu plus dans les terres ce qui nous a permis de voir des taureaux de combats dans les élevages.

Puis nous sommes allés à Séville, la déjà on change de taille et d’atmosphère. Cette grande ville possède des merveilles d’architectures, la cathédrale, la place d’Espagne, l’Alcazar qui bien que plus petit que celui de Grenade, il n’a rien à lui envier.

 

Et puis elle possèdes aussi dans son centre historique des coins plus intimes, de places en placettes c’est l’occasion de se familiariser avec des détails comme les faïences, les grilles en fer forges. Surtout dans le quartier de Santa Cruz que l’on pourrai arpenter pendant des heures à la recherche d’un coin surprise.

 

Enfin la dernière journée nous visitons Cordoue qui a toujours était mon coup de cœur Andalou. Avec ses ruelles, ses patios, ses pots de fleurs bleus et la mosquée cathédrale, à voir au moins une fois dans sa vie. Et symbole du respect des croyances et du savoir faire.

 

 

Enfin après toutes ces belles visites  nous avons retraversé toute l’Espagne pour revenir chez nous.

Je remercie tous les guides locaux pour leur accueil et leur professionnalisme mais aussi le groupe pour leur gentillesse et leur bonne humeur.  J ai adoré ce séjour qui m’a permis de découvrir de nouveaux coins que je n’avais jamais visité et j’espère pouvoir repartir très vite. Hasta luego!

Publicités

2 réflexions sur “Balade Andalouse

  1. Merci pour votre aimable présence et compétence tout au long de cet agréable séjour.
    Vos commentaires relatent trés bien ce magnifique voyage, qui restera inoubliable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s